Témoignages

Chefs, cheftaines, responsables de groupe, chargés de mission... Ils témoignent de ce qui les pousse à être bénévoles au sein de l'association.

Voir les Témoignages :

ARMELLE, 38 ans

« Cela fait 5 ans que j'ai prononcé mon engagement. J'ai accepté d'être cheftaine à 33 ans pour continuer de faire vivre le groupe.

Mon premier camp c'était Connecte, un rassemblement de 20 000 scouts à Jambville, une aventure humaine incroyable ! Après 4 ans en tant que cheftaine, je reste dans l'équipe de groupe pour continuer à vivre des moments forts en partage et pour que chacun puisse trouver sa place au sein du groupe.

Dans le scoutisme toutes les valeurs sont importantes. Chaque enfant doit évoluer à son rythme, il doit pouvoir communiquer avec confiance pour pouvoir aboutir dans ses projets et devenir un bon citoyen. »

ALBAN, 6 ans

« J'ai commencé en septembre. J'aime bien apprendre de nouvelles choses. Mon meilleur souvenir c'est quand on a fabriqué une couronne de l'avent. Mon premier weekend scout c'était en septembre pour la rentrée scoute. C'était trop bien en plus j'ai dormi avec les louveteaux dans leur tente ! »

ELISABETH, 58 ans

« En 2012, Sophie, la responsable de groupe (RG) de Rethel terminait son mandat et m’a parlé de sa mission après que j’ai participé et aidé lors d’un WET (week-end territorial) avec ma fille qui était farfadet. J’ai inscrit mes enfants car c’est une proposition extra scolaire proche de la maison, on y apprend le vivre ensemble et le papa des enfants est un ancien scout avec plein de souvenirs

La proposition d’être RG et la confiance qui m’a été montrée ont été comme une révélation de ce qui sommeillait en moi. Je me suis tout de suite sentie bien grâce à l'accueil de l'équipe, la confiance accordée, la bienveillance, l'écoute... Bâtir des projets et le faire ensemble, jeunes et adultes, c’est très enrichissant. Apprendre des autres et transmettre ce que l'on sait, c’est vraiment épanouissant.

Étant RG, j’ai été directrice d'un camp louveteaux et jeannettes. Grande révélation de la vie dans la nature, des soirées sous les étoiles autour du feu, du quotidien partagé avec les jeunes et les chefs, de l'imaginaire à adapter à la pédagogie, des gros caddies de courses, de grands jeux, du concours cuisine et des promesses !

Lors de ma 1ère formation RG à Jambville, j'ai entendu parler de "Vent du Large" et j'ai pu échanger avec une équipe qui vivait cette proposition. Je me suis dit "c’est vraiment génial cette proposition. C’est injuste que ce que je découvre et vis dans le scoutisme, ce qui me permet de m'épanouir et de vivre des moments scouts ensemble soit refusé à certains à cause de leur handicap mental. Il faut pouvoir être vraiment ouvert à tous. Un jour on fera ça dans notre territoire."

La tolérance, la transmission de la paix, le développement personnel, l’ouverture à tous et le vivre ensemble sont les valeurs qui me tiennent le plus à cœur.

Le message que j’aimerais transmettre aux jeunes c’est “Tu es un trésor pour le monde. Et si tu ne le sais pas encore, viens chez les scouts et tu découvriras les pépites que tu possèdes. Tu trouveras et exprimeras les talents que tu possèdes, tu les feras grandir et tu rendras le monde plus beau.”

Ensemble on "essaye de rendre ce monde un peu meilleur qu'il ne l’était quand on y est venu" et de faire "de notre mieux". »

EVA, 18 ans

« J’ai commencé le scoutisme il y a 9 ans grâce à une amie d’école.

Pour mon premier camp, j’étais jeannette et j’ai appris mes premiers chants scouts, fait ma première insolation et prononcé ma première promesse.

L’aventure qui m’a le plus marquée, c’était en camp en étant caravelle : le matin du départ un gros orage a éclaté dans les montagnes du Queyras. Ça résonnait ! "On est dans un film d'horreur ", un gros éclair tombe à quelques mètres de la tente des garçons. Sur le coup on ne faisait pas les malins mais maintenant on en rigole bien.

Le vivre ensemble et le contact avec la nature m’ont donné envie de m’engager. Après avoir vécu des années en tant que jeune, j'ai souhaité poursuivre l'aventure sous un autre angle. En tant que chargée de mission de la transition écologique j'aimerais aider les jeunes à consommer autrement. »

ARTHUR, 12 ans

« J'ai commencé le scoutisme il y a 1 an grâce à un copain. Je continue car j'aime la nature, les camps, les veillées et jouer avec mes copains. J'adore les week-end car on dort sous la tente avec les copains.

Mon premier camp était au Mont Saint Michel. J'ai aimé ce camp parce qu'on a beaucoup rigolé. J'ai appris à monter des tentes, à faire des tables et des nœuds et puis à faire la vaisselle. On a même dormi à la belle étoile. Mon plus beau souvenir c'est quand on a rejoint le Mont Saint Michel à pied en autonomie.

Chez les scouts on est solidaires et proches de la nature. »

MAUD, 47 ans

« J'ai commencé le scoutisme en 2012, d'abord en tant que maman farfadet, puis responsable farfadet l'année suivante, et maintenant je suis co-équipière Audace.

J'ai découvert le scoutisme lorsqu'une Jeannette est venue apporter la Lumière de Bethléem dans ma classe. J'ai trouvé ça touchant que cette lumière de la paix soit partagée.

J'ai fait mon premier camp cet été avec les Audacieux, un seul mot : formidable !

Une anecdote qui m’a marquée : avec le père de mes enfants, nous avions apporté du bois sec pour un week-end sous la neige à Brimont . Nous nous sommes enlisés et les scouts trouvaient que c’était formidable car ils n’avaient jamais vécu une telle aventure !! Tout le monde a poussé la camionnette  et nous avons pu repartir !

Je m'engage en tant que bénévole car le scoutisme porte des valeurs qui me tiennent à cœur. J'aime transmettre l'entraide, l'écoute et le partage.

La vie en communauté inclusive : 2 valeurs qui vont si bien ensemble ! Le scoutisme est une belle et grande école de la vie. Je souhaite que beaucoup de jeunes aient la chance de vivre cette aventure ! »

MARIN, 8 ans

« Je suis scout depuis cette année, pour faire comme mes soeurs. J’adore dormir avec les copains pendant un week-end, mais les après-midi c’est encore mieux. J’aime tout dans le scoutisme, mais ce que je préfère c’est les copains. »

LOUISY, 14 ans

« Je suis scoute depuis mes 6 ans, ça fait 9 ans déjà. J'ai suivi ma sœur qui en faisait. C'est beaucoup de bons moments et l'occasion de revoir les copains en dehors de l'école.

J’ai appris à faire le nœud de Mickey et du feu quand il pleut, c’est pas facile mais très drôle. Maintenant, monter une tente c’est du gâteau. On a même réussi à cuisiner des tomates farcies au feu de bois.

Mon premier week-end c’était la farfa-fête chez les farfadets et mon premier camp c’était à Chardante, un peu compliqué car j’ai fini le camp avec une entorse mais pas grave c’était bien !

Un de mes meilleurs souvenirs c’est l’explo pendant le camp dans les Vosges au Val-d’Ajol, c’était incroyable. On a vécu pas mal de galères mais surtout plein de rigolades. On a aussi sauvé un chaton. Pendant les camps il y a aussi les concours cuisine, ce sont toujours des pépites. Les meilleurs moments sont souvent pendant le camp d’été, les veillée surtout, et le mieux, c’est de partager tout ça avec les copains. »

JULIETTE, 14 ans

« J’ai commencé le scoutisme il y a 3 ans. Des connaissances m’avaient parlé des scouts et ça m’a intrigué alors je me suis inscrite. Je continue les scouts car ils ont des principes et font des actions qui me tiennent à cœur. J’ai appris à faire une table à feu. J’ai adoré le week-end de rentrée de cette année où on a fait une color run. »

CHLOE, 23 ans

« J'ai démarré l'aventure en 2009 chez les louveteaux et jeannettes, ça fait donc 14 ans…

Je pense que chaque chef.taine a envie de transmettre des valeurs différentes, selon son éducation, son parcours de vie, ce qui le touche personnellement. Moi j'espère pouvoir aider les jeunes à être des enfants et futurs adultes heureux et artisans de paix, c'est le plus important. J'espère que mon engagement leur permet de se sentir libres d'être eux-mêmes et qu'ils puissent reconnaître leurs points forts.

Une point important pour moi, c’est l’apprentissage par l’action : tant qu’on ne fait pas, on ne sait pas qu’on est capable de faire. J’adhère à ce mouvement et à sa méthode éducative, j’aimerais que chaque jeune se rende compte qu’il peut être acteur du changement, acteur de sa propre vie. Notre mouvement représente un enjeu pour le futur des jeunes. J’ose penser que le scoutisme aidera les enfants à trouver leur place dans la société, parce qu’il en ont une.

Je me souviens surtout de mes camps au Val d'Ajol et de notre camp de l'année dernière près du Mont Saint Michel, en tant que cheftaine Scouts Guides. C'est beau de voir les jeunes et les chefs créer une communauté pendant 2 semaines. J'apprends beaucoup d'eux et c'est toujours dur de se quitter à la fin. Et surtout, c'est génial d'être cheftaine à son tour, de transmettre ce qu’on nous a appris, en apportant un peu de nous aux jeunes, avec ses potes scouts. J'espère que mes jeunes connaîtront cette sensation!

On vit de très belles aventures en tant que cheftaine, mais on oublie pas nos années en tant que jeune. En 2016, en explo une copine (Bertille pour ne citer personne) m'a mis du désinfectant dans les yeux en pensant que c'était du sérum phy...

Je repense souvent à un camp bleu, quand ma copine Héloïse a ramené une autre copine à elle, Floriane! On a tout de suite accroché, c'était un camp en petit comité, on a passé de supers bons moments avec les chefs et on a bien ri. C'était le début d'une belle histoire d'amitié donc ce camp a un peu changé ma vie mine de rien !

Il ne faut pas oublier que "rien n'est impossible, sauf de rentrer le dentifrice dans son tube". »