Témoignages

Chefs, cheftaines, responsables de groupe, chargés de mission... Ils témoignent de ce qui les pousse à être bénévoles au sein de l'association.

Voir les Témoignages :

Interview de Loévan de retour de son camp bleu !

Du 23 juillet au 5 Août 2018, les jeunes scouts et guides de Dominique Savio (Beaupréau-en-Mauges), ainsi que ceux de Marcel Callo (MontJean-La Pommeraye-Chalonnes) se sont réunis afin de passer deux semaines de camp. Entre grands jeux, services, veillées, douches, nuits à la belle étoile, exploration, fou rires et émotions, les jeunes décident de partager avec nous leur expérience de quinze jours.

Interview de Loévan, 13 ans, première année scoute dans le groupe St Dominique Savio

  • Bonjour, peux-tu nous dire quel est ton plus beau souvenir du camp scout ?
Mon plus beau souvenir du camp est la veille du feu et la nuit à la belle étoile. La veille de feu c'est un peu comme une ronde pour garder le feu allumé toute la nuit. Nous venons par petit groupe autour du feu pendant une heure pour le surveiller et l’alimenter en bois.
  • Es-tu heureux d’avoir rencontré d'autres jeunes et d’avoir partagé ce camp avec eux ? Qu'est-ce que cela t'a apporté ?
Oui j'étais heureux de rencontrer d'autres jeunes, cela m'a apporté du bonheur. Ça m'a permis de voir comment ils vivaient dans la nature. J'ai fait de belles rencontres avec les jeunes de Marcel Callo.
  • Qu'as-tu appris lors de ces deux semaines ?
J'ai appris pleins de choses : construire des tables d'équipage, allumer un feu, construire une table à feu, faire des torches, cuisiner, prendre une douche froide avec des bassines, organiser une veillée, couper du bois avec une scie et une hache, faire la différence entre bois mort et bois vivant, chanter des chansons... Et j'ai appris à vivre en groupe : se respecter, agir ensemble, s'entraider, s'écouter, rigoler...
  • Peux-tu nous expliquer ce qu'est un service ? Est-ce important durant le camp ?
Un service c'est une chose à faire ou à réaliser, par exemple : cuisiner ou aller chercher du bois. Cela sert à bien vivre ensemble et c'est important. S'il n'y avait pas de service ce serait la pagaille !!
  • Qu'est-ce qu'un grand jeu et quand les faisiez-vous? Peux-tu nous donner deux exemples de grands jeux ?
Un grand jeu est une activité pour que nous nous défoulions. Nous faisions des grands jeux l'après-midi et parfois le matin. Par exemple, la prise de drapeaux, il faut prendre le drapeau de l'équipe adverse et avoir le plus de points. Le zagamorre est un jeu marrant aussi.
  • Tu as vécu un moment important durant ton camp, la promesse. Qu'est-ce que cela représente pour toi ? Peux-tu nous décrire en quelques mots ce moment ?
C'était le soir en veillée, les chefs tenaient des torches et la tribu était en demi-cercle autour de nous. Pour moi la promesse était un moment important à vivre avec les autres. C'est comme si je m'intégrais dans une nouvelle famille.
  • Explique-nous ce qu'est l'exploration ? Comment l'as-tu vécu ?
L'exploration c'est un ou deux jours avec ton équipage mais sans les chefs. On part de notre camp principal et on doit aller à un point précis sur la carte. C'était un moment merveilleux et joli pour moi, j'ai adoré le vivre avec mon équipage. Bon c’était un peu fatiguant mais c'était trop bien.
  • À la fin du camp, t'es tu senti différent du début ? Qu'est-ce qui a changé selon toi ?
Oui, ce qui a changé c'est moi même. Je suis différent maintenant. J'ai appris pleins de choses, et je vis différemment aujourd'hui, je suis plus calme et plus à l'écoute. Je pense que j'aide plus à la maison aussi.
  • Continues-tu le scoutisme l'année prochaine et pourquoi ?
OUIIII ! Je continue le scoutisme l'année prochaine. Parce que j'adore ça, c'est comme si c'était ma deuxième famille. Je continue parce que je vis des moments inoubliables.

La tribu, réunissant les deux groupes, comptait 40 jeunes, encadrés par 8 chefs. Un grand merci aux responsables de groupes, à la directrice, à la maîtrise exceptionnelle (équipe des chefs), aux trésoriers, aux parents bénévoles pour le matériel, aux parents nous confiant leur jeune et surtout aux jeunes !!!
Sans toutes ces personnes qui s'engagent, les jeunes ne reviendraient pas avec des souvenirs plein la tête et des étoiles plein les yeux. Merci !!!

Yaëlle, cheftaine bleue, août 2018

Un lieu, un appro BAFA, des liens qui se nouent...

> Pour commencer, le BAFA est un diplôme qui s'acquière à la suite de trois étapes : une semaine de formation générale, un stage pratique obligatoire de 14 jours auprès de jeunes et enfin, une semaine de formation d'approfondissement.

Scout et guide depuis l'année dernière, nous avions passé notre première semaine de formation générale en février 2018 avec les Scouts et Guides de France. On s’en rappelle, il avait fait une moyenne de 0°C. Puis, nous avons fait notre stage pratique chacun de notre coté et enfin nous sommes repartis ensemble pour faire notre semaine de formation d'approfondissement là où il fait beaucoup plus chaud.

C’est ainsi que nous sommes partis du 27 octobre au 3 novembre 2018. Le lieu de formation était à Kerjust, en Bretagne, sur le lieu d'une ancienne base des Guides de France. Le lieu était fabuleux : nous avions pour abri une vieille chaumière avec une grande cheminée, une plaine avec une scène en bois pour faire nos activités et encore mieux : une forêt pour planter nos tentes.

Là-bas, nous avions le choix entre deux parcours : animation, pour améliorer nos techniques d'animation, ou direction de camp, pour devenir directeur de camp. Nous avons choisi tous les deux le parcours animation. Dans la semaine, nous avons eu plusieurs temps de formation sur le thème jouer et vivre dans la nature. C'était vraiment intéressant. Nous avons rapporté dans nos gros sacs plein d'idées pour faire jouer nos jeunes dans la nature ! Nous avions en parallèle des jeux, des temps spirituels et des services à réaliser pour tous.
Nous étions en équipes toute la semaine et nous avons fait de superbes rencontres. Être 24h sur 24 avec les mêmes personnes crée des liens forts et nous étions tous très soudés et bienveillants entre nous. Dans la vie de tous les jours, nous sommes toujours pressés et nous ne faisons pas toujours attention aux personnes qui nous entourent. Aux scouts et guides, c'est différent. Ce qui nous a marqué c'est combien les personnes autour de nous étaient joyeuses, serviables et gentilles.

Il nous restera de beaux souvenirs et de superbes rencontres de ces 8 jours. Et croyez-nous, on ne se perdra pas de vue !

Marie et Pierre-André

Paroles d'engagement de Jordan

Samedi 13 janvier 2018, Jordan s'est engagé dans le mouvement des Scouts et Guides de France, avec six autres chef.taines du nouveau groupe de Beaupréau-en-Mauges. Il témoigne sur ce moment important.

Pourquoi j'ai voulu faire mon engagement ? Tout d’abord, car j'ai toujours voulu faire du scoutisme, mais j’en ai jamais fait et c’est un profond regret. Mais par le hasard de la vie je me retrouve à 17 ans, non pas scout, mais chef scout ! J'ai toujours voulu m'occuper d'enfant, à travers le coaching du basket, en passant par le babysitting, jusqu’au BAFA et aujourd’hui chef scout.

Je voudrais apprendre aux jeunes que nous sommes tous égaux devant la loi, mais que nous sommes tous différents physiquement, garçon ou fille, mais surtout dans nos cœurs. Je voudrais également leurs apprendre que chaque personne est unique et que personne ne sera jamais de trop, mais que chacun sera égal à son voisin ou à sa voisine avec ses différences.

Voila pourquoi je me suis engagé, devant le groupe et ma famille, dans le mouvement des Scouts et Guides de France.

Paroles d'engagement de Marie

Samedi 13 janvier 2018, Marie s'est engagée dans le mouvement des Scouts et Guides de France, avec six autres chef.taines du nouveau groupe de Beaupréau-en-Mauges. Elle témoigne sur ce moment important.

Je m’appelle Marie, j’ai 17 ans et je suis cheftaine louveteaux-jeannettes. Aujourd’hui j’ai décidé de répondre à l’appel qui m’est lancé et de m’engager dans le mouvement Scouts et Guides de France. J’ai découvert le scoutisme grâce à Pierre, notre responsable de groupe. Il m’a proposé et j’ai accepté, pensant que ça serait juste un petit job de week-end, mais très vite j’ai changé d’avis...

Dès la première rencontre, le weekend campé de rentrée, je me suis attachée aux enfants, à leurs sourires, à leur dynamisme. Aujourd’hui j’attends chaque rencontre impatiemment. Je m’engage car j’ai envie de voir grandir mes louveteaux-jeannettes, de leur apprendre des valeurs comme le respect, le partage, l’entraide. Pour moi c’est devenu une chance d’être cheftaine, je grandis en même temps que les enfants. Le scoutisme m’apporte beaucoup, déjà car c’est toujours positif de voir des sourires et de la joie autour de soi, et car ça m’aide à prendre des responsabilités. Je m’engage aussi pour faire grandir ma foi et celles des autres. Je pense qu’aujourd’hui nous pouvons tous ensemble donner un nouvel élan dans notre foi. Les scouts partagent des choses comme l’égalité homme-femme, le respect de la nature qui sont des choses que l’on m’a appris et que je veux apprendre à d’autres à mon tour. Je m’engage aussi car je crois au fait que chaque individu est unique, chacun peut s’épanouir et le mouvement prend chaque personne en compte, personne n’est laissé de côté. De plus, dans ce mouvement, nous sommes tous égaux et chacun à la possibilité de s’exprimer et de grandir.

Je finirai par dire que je veux, comme Baden Powell, le fondateur du mouvement scout, essayer de laisser ce monde un peu meilleur qu’il ne l’était quand nous y sommes venus. J’ai envie de faire de mon mieux pour répondre à cet appel et tenir cet engagement que je prends aujourd’hui.

Paroles d'engagement de Yaëlle

Samedi 13 janvier 2018, Yaëlle s'est engagée dans le mouvement des Scouts et Guides de France, avec six autres chef.taines du nouveau groupe de Beaupréau-en-Mauges. Elle témoigne sur ce moment important.

Il y a de ça un peu plus de 6 mois, Pierre Fillaudeau est venu vers moi et m'a demandé si j'étais intéressée pour devenir cheftaine chez les Scouts et Guides de France. J'avoue avoir été prise par surprise, parce qu'il n'y a pas si longtemps, je pensais que jamais on ne me proposerait un projet comme celui-ci. Je doutais, parce que je ne savais pas dans quoi je m'embarquais, parce que c'était différent de tout ce dans quoi je m'étais engagée jusqu'ici. Et puis j'ai tenté l'aventure, poussée par la curiosité, l'excitation, et les autres chefs. Je peux certifier que maintenant c'est différent. Après plusieurs expériences, rencontres, réunions et week-end, le bilan reste toujours le même : c'est différent. Je grandis moi aussi au milieu des scouts. Je ne suis pas la même fille qu'au lycée, qu'au sport, qu'à la musique, qu'avec les copines ou qu'à la maison. Avec vous je suis Scouts et Guides de France, plus précisément Guide ! J'ai l'impression d'être seulement moi lorsque je me revêts de la chemise scoute.

Aujourd'hui, c'est un moment important pour moi, j'ai l'impression qu'après mon engagement, j'aurai gagné une nouvelle famille. Une famille dans laquelle nous prenons tous soin les uns des autres, dans laquelle je peux apporter quelque chose de nouveau et recevoir quelque chose de méconnu jusqu'à maintenant, dans laquelle je peux m'épanouir et aider les autres à se découvrir. C'est une nouvelle famille que je vais chérir, c'est là, mon engagement.

Comme l'a dit Saint Dominique Savio : "Je ne suis pas capable de faire de grandes choses, mais ce que je peux, je veux le faire pour la plus grande gloire de Dieu. Je lui offre mes pauvres actions."

La force de l'Esprit Scout

Ce samedi 22 septembre 2019, Raoul, Chargé de mission accompagnement pédagogique sur le groupe de Beaupréau-en-Mauges, recevait l'insigne Noeud de Tisserand, des mains de Pierre, Responsable de groupe. A la suite de cet événement, il témoigne.

Dans le Scoutisme, il n’y a pas besoin de marque de reconnaissance pour s’enrichir et progresser personnellement et avec les autres. Cependant, il est important de démontrer la permanence et la force de cet "Esprit Scout" ».
En effet, le Scoutisme c’est, entre autre, l’idée de l’éducation des jeunes par les jeunes. Et comme on dit : « Il n’y a pas d’âge pour être jeune ! » mais surtout il n’y a pas d’âge pour apprendre et grandir. Ceci dit, après avoir reçu cet "Esprit Scout", le don est décuplé lorsqu’à notre tour nous le transmettons.
Pour moi, cette marque qu’est le « Nœud de Tisserand » - correspondant à un engagement adulte de plus de 5 ans au sein du mouvement des Scouts et Guides de France - est d’abord un rappel de souvenirs, tel un album photos dans lequel je retrouve les rencontres, les aventures, les découvertes et l’espérance que prodigue cette expérience de vie unique. C’est aussi un nouvel engagement qui me relance dans la croyance de ce que le Scoutisme peut pour le Monde. Un joli coup de pied au derrière qui me rappelle que j’ai raison d’être là dans notre groupe St Dominique Savio de Beaupréau-en-Mauges. Cet engagement continue finalement à faire vivre cette promesse, tenue de fait depuis des décennies, de rendre ce que j’ai reçu étant jeune et de permettre à de nouveaux jeunes de découvrir et de vivre cette expérience à leur tour.**

Merci à : mes parents, Robert Baden-Powell, Jacques Sevin, Guy, Cacal, Arnaud…, François, Denis, Guillaume…, Anne…, Agnès, Valérie, Angélique, Henri, Pierre, … sans qui cela n’aurait pas été possible.

Raoul

Raoul et Pierre
L'engagement d'Angélique

Ce 27 avril 2019 à Jallais, Angélique s'engageait dans le mouvement Scouts et Guides de France.
Elle a accepté de nous partager à l'écrit les mots prononcés le jour de son engagement.

Il y a maintenant presque 3 ans, Pierre a voulu lancé le mouvement Scouts et Guides à Jallais. Il a commencé par des prospectus dans les cartables des enfants à l’école. J'ai décidé d'y inscrire Tylouane. C'est comme ça que Pierre m'a embarqué dans cette aventure commencée avec juste 4 Farfadets. Au départ, je me suis dit « nous sommes mal partis », mais finalement, aujourd'hui, nous sommes désormais à une quarantaine d'adhérents enfants et je trouve cela chouette.

Lors des premières rencontres c'était la découverte d'un monde totalement inconnu pour moi. Je ne pensais pas être très compatible, car j'avais de faux clichés de ce qu’était le scoutisme. Finalement, après une année en tant que parent animateur Farfadet, j'ai pu vraiment découvrir le mouvement. Ensuite, Pierre m’a gentiment proposé, poussé, voire a un peu insisté pour que je prenne la place de responsable Farfadets. Ce que j'ai accepté et que je ne regrette pas du tout. La preuve, je suis toujours là et je décide aujourd’hui de m’engager dans le mouvement Scouts et Guides de France afin de continuer à voir et aider nos petits jeunes qu’ils soient Farfadets, louveteaux-jeannettes, guides-scouts ou même chefs à grandir et s'épanouir.
Je finirai par dire comme une des chansons scoutes que « mon vrai bonheur est de me laisser parcourir par toute l'immensité de leurs simples sourires ».

Angélique

Paroles d'engagement de Valentine

Samedi 13 janvier 2018, Valentine s'est engagée dans le mouvement des Scouts et Guides de France, avec six autres chef.taines du nouveau groupe de Beaupréau-en-Mauges. Elle témoigne sur ce moment important.

Je vais vous expliquer comment j’en suis arrivée là et pourquoi je me suis engagée. Petite, j’ai été baptisée, puis j’ai fait ma première communion, ma profession de foi et ma confirmation. Ce dernier sacrement m’a beaucoup aidé à m’ouvrir aux autres, à apprendre Dieu et à partager des moments très forts. Pour moi, que ce mouvement soit ouvert à tous, croyants ou non est énormément important, car le chemin spirituel de chacun est respecté. Le 29 avril 2017, Pierre est venu nous rendre visite pour nous parler de ce projet de la création d’un groupe de Scouts et Guides de France à Beaupréau. Cela m’a intéressé, les enfants, l’ouverture au monde et la nature sont des choses essentielles.

Suite à une journée découverte, j’ai rencontré des Scouts et Guides. J’ai également appris à connaître le mouvement. A l’autre bout du monde des personnes vivent la même chose que nous avec cette même loi, cette même méthode éducative et ce même esprit, c’est juste inexplicable. Après réflexion et discussion, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure et de saisir cette opportunité. Depuis que j’ai commencé c’est du pur bonheur, de la joie, du partage avec les enfants mais également avec tout le monde. J’apprends aux enfants et eux aussi m’apprennent, c’est ça l’éducation des jeunes par les jeunes. Chacun de nous est respecté tel qu’il est. L’égalité entre hommes et femmes est aussi important pour moi, car l’un à l’autre nous sommes indispensables.
Plus j’avance et plus je me dis que faire du scoutisme est une chance et il faut la saisir. N’oublions pas que l’engagement de notre mouvement est inscrit dans les Droits de l’Enfant et que les enfants sont notre avenir, ce sont de petites merveilles alors soyons fiers d’eux et apprenons avec eux. Je voulais également avoir une énorme pensée pour mes grands-parents qui sont là-haut et qui me regardent chaque jour. Je sais que, s’ils étaient encore là, ils seraient les premiers à m’accompagner.

Yaëlle de retour de son appro BAFA

Chez les Scouts et Guides de France, la formation des responsables est une étape importante pour pouvoir proposer un scoutisme de qualité. Yaëlle, animatrice pour les 11-14 ans dans notre groupe de Beaupréau-en-Mauges, vient d'y consacrer une semaine de ses vacances

Qu'est-ce que la BAFA ?

Pour commencer, le BAFA est un diplôme qui s'acquière à la suite de trois étapes : une semaine de formation générale, un stage pratique obligatoire de 14 jours auprès de jeunes et enfin, une semaine de formation d'approfondissement.

Pour ma part, scout depuis seulement 8 mois, j'ai passé mes deux premières étapes en dehors du scoutisme. Cependant j'ai décidé de faire ma semaine d'approfondissement au sein des Scouts et Guides de France.

Quelles différences entre ces deux partie de mon BAFA ?

Lors de mon premier stage général nous étions un peu moins de 15 jeunes, nous avons appris à nous connaître et à rigoler ensemble, nous avons gardé contact, et après un an, nous continuons de maintenir de bonnes relations. Ensemble nous avons beaucoup appris lors des temps théoriques et nous avons pu échanger des idées de jeux, astuces ou porter des réflexions sur les convictions de chacun.

Lors de mon stage d'approfondissement à Jambville, nous étions 34 stagiaires (et 6 formateurs-trices très cool), et nous avons été divisés en équipes de 5 à 6. La moyenne d'âge était de 21 ans. J'ai appris à connaître mes 5 autres camarades au sein de mon équipe avec qui je partageais pratiquement tout lors de cette semaine : les services, les repas, la tente, les moments de préparations d'activités, la vaisselle, la préparation des repas et de nombreux fous rires.

Lors des pauses, des temps d'activités, des temps de formations communs, j'ai appris beaucoup des stagiaires qui partageaient leurs expériences, leurs avis, astuces, idées, convictions, croyances, savoirs...
Notre vie commune pendant cette semaine nous a permis d'apprendre de chacun et au terme d'une réflexion personnelle j'ai fini par conclure que j'avais autant appris de chacun que lors des temps de formation théorique.
Mon plus grand regret est de ne pas bien connaître tout le monde à la fin de cette semaine, mais j'ai un souvenir précis avec chacun, un sourir, un délir, une astuce échangée, de nouvelles connaisances acquises grâce à l'un, un sentiment d'utilité grâce à l'autre. J'ai 39 petits souvenirs inoubliables grâce à cette formation.
De retour, je me sens prête à faire vivre de superbes moments aux jeunes que j'encadre au sein de l'unité des scouts et guides de Beaupréau-en-Mauges !

D'ailleurs, cela tombe bien, je les retrouve ce samedi à 8h30 pour une expédition à vélo !

PS : Ah, j'oubliais, je n'étais pas la seule de St Dominique Savio (notre groupe), j'avais emmené avec moi Valentine (cheftaine louveteaux et jeannettes) et Jordan (chef scouts et guides).

Yaëlle

La cérémonie du nœud de tisserand de Julie

Julie recevait son noeud de tisserand ce 27 avril 2019.
Elle nous partage ce moment fort.

"Le 27 avril 2019, j'ai vécu un moment magique, j'ai reçu le noeud de tisserand. Il signifie mes 5 ans de scoutisme auprès des jeunes.
Le temps passe tellement vite, 5 ans de responsabilités, 5 ans de joie, 5 ans de jeux, 5 ans d'émotions, 5 ans d'aventures, 5 ans de découvertes, 5 ans de rencontres (jeunes du groupe, chefs aux BAFA...), 5 ans d'échanges. C'est la récompense de mes 5 très belles années de scoutisme. Cette aventure m'a permis de prendre confiance en moi, de prendre des responsabilités, de dépasser ma timidité face aux inconnus, de surpasser les difficultés.
Merci aux parents pour leurs confiance, merci aux responsables de groupes pour leurs soutiens et leurs accompagnements et merci aux chefs et cheftaines pour leur bonne humeur, leurs sourires et leur énergie."