Témoignages

Chefs, cheftaines, responsables de groupe, chargés de mission... Ils témoignent de ce qui les pousse à être bénévoles au sein de l'association.

Voir les Témoignages :

J'ai participé à une formation sur la communication non-violente ! - 29/05/21

J'ai participé à une formation sur la communication non-violente !

"La formation sur la communication non-violente permet de sentir et comprendre comment communiquer.
Avec empathie, sans jugement et en confiance.

Ce qui m'a frappée, c'est que cela va au-delà de situations de conflit extrêmes durant lesquelles notre communication peut déraper.
En effet, même au quotidien, nous ne nous rendons pas forcément compte du poids des mots et des tournures que nous pouvons employer.

Cette formation a été une vraie expérience que je recommande. Une invitation à la bienveillance envers soi et envers les autres."

Pauline, cheftaine louveteaux/jeannettes

Je m'engage chez les scouts ! - 19/06/22

Cela fait de nombreuses années que je suis dans le mouvement Scouts et Guides de France.

Je l'ai découvert en tant que cheftaine jeannettes (filles 9/11 ans) quand j'avais la vingtaine... Puis c'est avec mes 3 enfants que j'ai replongé avec joie dans le mouvement ! D'abord comme parent référent pour les farfadets (6/8 ans) puis au sein de l'équipe de groupe (adultes accompagnant les chefs) avec pour mission de développer le site internet du groupe Vallée de Chevreuse.

Toutes ces années dans le scoutisme et je n'avais jamais fait ni promesse ni engagement !

Le déclic m'est venu lors d'un conseil de groupe (lieu d'échange entre chefs, équipe de groupe, chargés de missions...). Nous avons vécu un temps spi avec nos chefs (temps d'ouverture à la spiritualité et/ou à la religion chrétienne) au cours duquel, par maîtrise (chefs s'occupant d'une même tranche d'âge), nous avons reconnu et nommé ce que chacun apportait aux autres. Nous avons fait la même chose entre violets (responsables). Entendre de la bouche des autres violets ce qu'ils recevaient de moi, les qualités qu'ils percevaient..., ça a été un vrai choc... mais un choc positif ! Je me suis dit :
« Mais c'est vrai. Depuis toutes ces années dans le scoutisme, je m'y sens vraiment moi-même, je peux y laisser s'épanouir ce qui est beau et bon en moi et je peux le partager. Ça me fait grandir, ça m'enrichit et ça enrichit les autres. En partageant qui je suis, je me reçois moi-même des autres... »

M'engager aujourd'hui, c'est marquer enfin concrètement ce lien fort qui m'attache au mouvement scout, à ses valeurs, aux scouts de notre groupe Vallée de Chevreuse et à tous les scouts. C'est reconnaître que j'y ai une place, comme chacun. C'est en conseil de groupe que j'ai voulu vivre mon engagement, en présence de ceux avec qui je chemine depuis plusieurs années.

J'aime beaucoup le fait que le scoutisme est un MOUVEMENT. Et le mouvement, c'est la vie. Je retiendrai juste 4 mots pour en parler.

GRANDIR
J'ai été témoin pour moi-même et pour les enfants que j'ai pu accompagner que le scoutisme fait grandir. J'ai pu voir combien un regard bienveillant, l'attention à chacun, la confiance partagée, le vivre ensemble sont des moteurs puissants pour mettre et remettre debout, pour faire grandir, à tout âge. Le scoutisme est pour moi un lieu privilégié de croissance.

JEUNESSE
Ce mouvement est jeune, dynamique, joyeux. La jeunesse des chefs et des enfants est contagieuse. Je me sens emportée dans un grand mouvement de joie, de fête, de rêves, de jeux et d'imaginaire, d'audace... C'est risqué parfois car je peux me retrouver déguisée en nain disco à paillettes ou en super héros avec un slip magique, mais c'est tellement dynamisant ! Je suis émerveillée de voir chez les chefs tant de disponibilité, d'inventivité, de capacités d'écoute, de réflexion, de remise en question... Ces temps de partage m'enrichissent et me rajeunissent !

OUVERTURE
Pour moi, une grande force du scoutisme est d'ouvrir. En mettant au centre la vie et l'humain, ce mouvement nous ouvre à la nature, aux autres, à nous-même, à la question spirituelle et au divin. Vivre le scoutisme renforce en moi cette conviction profonde que nous faisons partie d'un tout. Ensemble, nous participons à l'avènement d'un monde plus humain, plus accueillant et plus respectueux des plus fragiles. Nous le vivons ensemble concrètement dans nos relations, dans les projets partagés, dans les temps de relecture... Nous apprenons à vivre la fraternité avec toute la Création.

FOI
Pour moi, c'est dans la foi au Christ que je vis mon engagement. Au cœur de la vie scoute, nous essayons de vivre l'Evangile, ça veut dire « Bonne Nouvelle ». C'est vraiment une bonne nouvelle de cheminer les uns avec les autres, que nous soyons croyant ou non. C'est une bonne nouvelle d'apprendre les uns des autres comment aimer et se laisser aimer tel que l'on est. C'est avec une prière attribuée à Saint François d'Assise que je voudrais terminer, prière qui résume bien pour moi, l'esprit du scoutisme :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l'on ressuscite à la Vie. »

Un dernier mot : MERCI ! Merci à tous ceux qui m'ont entrainée dans cette aventure du scoutisme, qui m'y ont accompagnée au fil des années et avec qui la route se poursuit...

Sylvie, groupe Vallée de Chevreuse

2 années au service des farfadets et de leurs parents... 10/07/21

Petit retour sur ces 2 années que je viens de passer en tant que responsable farfadets...

En donnant, on reçoit tout autant, voire beaucoup plus...

Si j'avais 3 petits pots en verre pour mettre mes émotions...

  • Je mettrais dans le premier pot... la JOIE

Joie d'avoir rencontré en 2 ans une vingtaine d'enfants super attachants !
J'ai eu le privilège d'accompagner de nombreuses premières fois : première fois en vélo, première fois dans la tente, première allumette craquée...
J'ai eu le plaisir de voir ce qu'il y a de meilleur en chacun, enfants et parents.
J'ai essayé au mieux d'aider les enfants à grandir avec leur tête, leurs mains, leur cœur, entre eux, en sagesse, avec Jésus...
Joie d'avoir rencontré une quarantaine de parents, tous très différents et très cools !
J'ai été contente de leur faire découvrir ou redécouvrir les joies du scoutisme, de les voir partager un lien fort en dehors de la maison avec leurs enfants et de m'émerveiller chaque année de voir tout ce qu'on arrive à faire collectivement.
Joie aussi parce que j'ai vu tous ces adultes s'amuser et retrouver leur âme d'enfant ! Chose qu'on oublie quelquefois quand on est adulte et qui est si importante à mes yeux...

  • Je mettrais dans le deuxième pot... la FIERTÉ

Fierté parce que je ressens le bonheur de la tâche accomplie.
Il y a plein de choses qui auraient pu être mieux, mais j'ai ce sentiment agréable d'avoir fait quelque chose de bon et de m'être sentie utile. J'ai adopté les belles valeurs des Scouts et Guides de France, valables pour les enfants comme pour les adultes : construire sa personnalité, vivre ensemble, éduquer à la paix, habiter autrement la planète. Oui, sans aucune prétention, j'ai la sensation d'avoir apporté une petite pierre au chantier de la maison du Père...

  • Je mettrais dans le troisième pot... la TRANQUILLITÉ

On ne sait pas encore qui reprendra la responsabilité des farfadets l'année prochaine mais c'est comme une réunion de rentrée : on ne sait pas ! Mais je suis sûre qu'il y aura quelqu'un qui fera ça différemment de moi, avec tout son cœur et que ce sera très bien !!

Amélie Garcin, responsable farfadets, 2019/2021

Stéphane, responsable de groupe

J’ai découvert le scoutisme à presque 20 ans lorsqu’un ami chef louveteaux m’a proposé de venir faire un camp avec lui...

Après avoir été chef louveteaux 5 ans, animateur départemental louveteaux 7 ans, accompagnateur compagnons 3 ans, cela fait maintenant 4 ans que j’ai accepté la fonction de responsable de groupe.

Ce qui m’a particulièrement marqué lors de mes premières rencontres avec le scoutisme, c’est l’accueil tant de la part de la maîtrise que des jeunes. Dès les premières heures, j’avais l’impression d’avoir ma place dans ce groupe : j’ai été accueilli tel que j’étais, sans jugement, chacun étant ouvert à ce que je pourrais apporter.

Même en tant qu’adulte, le scoutisme m’a permis de grandir, d’exploiter mes qualités, de les développer et de progresser sur mes points faibles. J’y ai appris à prendre confiance en moi, à écouter, à m’ouvrir aux autres, à parler de moi, à donner ma vision des choses. J’y ai surtout expérimenté le pouvoir qu’un climat de bienveillance peut avoir pour faire progresser chacun.

Je ressens beaucoup de fierté à voir des jeunes ou des chefs grandir, s’épanouir, prendre confiance en eux, gagner en autonomie, prendre des responsabilités et mener à bien les projets qu’ils mettent en œuvre. Mais au-delà de cette fierté, le plus important pour moi, c’est que je continue à apprendre, à progresser, à me remettre en question pour accompagner du mieux que je peux les chefs dans leur mission et dans leur progression personnelle. Cela ne me sert d’ailleurs pas que dans le scoutisme, j’en profite également dans ma vie professionnelle où j’essaie de recréer ce climat de bienveillance propice à l’accompagnement des membres de mon équipe dans leur progression.

Le scoutisme m’a également permis de développer de belles amitiés durables et sincères. Je pense que cela vient du fait que l’on y partage des plaisirs simples et que chacun y est lui-même, au naturel ; on ne peut pas y mentir sur ce que l’on est. Le fait également d’apprendre à se dire les choses positives et moins positives – mais avec bienveillance – aide à franchir les moments difficiles et à repartir plus forts.

Guillaume, "nouveau scout parmi les anciens"

En tant que nouveau scout parmi les anciens, j'ai pu découvrir, apprendre, vivre et grandir en même temps que les jeunes que nous accompagnons. Dans les différentes maîtrises où je suis passé, chaque chef a su trouver sa place. Ensemble, nous avons formé un groupe uni, qui permet d'aller plus loin, et dans la joie !

Je remercie chaque personne que j'ai rencontrée depuis mon arrivée au sein des scouts, que ce soit durant mon Tech, les réunions de groupe ou encore les réunions territoriales. Grâce à elles, j'ai appris des choses élémentaires comme la progression personnelle ou comment faire un feu... Ces choses sont indispensables pour moi pour une bonne vie de scout. Évidemment le feu n'est pas utilisable dans mon quotidien d'étudiant Parisien dans 9m2, mais la progression personnelle ou les différentes étapes d'une relecture me sont utiles dans toutes les actions de ma vie.

Du point de vue de la nature et de la spiritualité, les scouts m'ont permis de m'épanouir et de voir encore plus loin. La découverte de la prière scoute est un grand tournant dans ma vie spirituelle. Pour moi, elle est la preuve que juste en donnant de soi, on peut vivre sa spiritualité avec les autres.

Mon engagement aujourd'hui, je le fais pour prouver à vous et à moi-même, mon dévouement et mon amour pour les scouts et pour leurs valeurs. Comme je suis nouveau dans le scoutisme et n'ai jamais fait de promesse enfant, je fais aussi cet engagement pour pouvoir mettre un sens derrière le signe de la promesse scoute.