Mieux vaut tard que jamais ! - Soirée de Noël 11/03/22

Publié le 11 mars 2022 avec les mots-clés: A la une, Actualités, Mis en Avant

Les chefs, les compagnons et l'équipe de groupe ont vécu une super-soirée-karaoké-raclette-de-Noël... en plein mois de mars ! Et alors ?!

Noël rime avec festivités. Les scouts de la Vallée de Chevreuse l’ont bien compris et ont décidé à cette occasion d’organiser une superbe soirée ! En d’autres termes, Noël était un beau prétexte pour se retrouver tous ensemble autour d’un banquet animé par les fêtes de fin d’année.

Ce cadre nécessite cependant de se resituer dans le contexte. Depuis plusieurs mois, le Covid-19 bat son plein et la France est frappée par une énième vague de contaminations en décembre. La sentence a fini par tomber : les rassemblements entre adultes sont interdits dans les associations. Contraints malgré nous, la soirée de Noël ne pouvait avoir lieu…

Comme le dit l’expression, « Après la pluie vient le beau temps ». Une belle journée de mars a annoncé les réjouissances : nous avions rendez-vous pour une « soirée raclette ».
L’histoire que je viens de vous raconter vous permettra donc de comprendre ce qui nous a poussé à fêter Noël au mois de mars.

La ponctualité chez les scouts est toujours relative. Ce principe souffre toutefois de quelques exceptions, notamment lorsqu’il s’agit de raclette. À 19h30 pétante, n’ayez aucun doute, la salle était déjà bien remplie.

Dès l’arrivée des premiers, l’assistance a été éblouie. La Fashion-Week de Paris venait de prendre fin. Cette soirée de Noël sonnait comme le grand final des défilés réunissant les plus grandes personnalités de la mode. Je vous laisse apprécier nos plus belles tenues, réalisées par les créateurs de demain, grâce au sens aigu de l’élégance, la distinction et la sobriété.

Après ce « plaisir des yeux », il était grand temps de raviver nos papilles ! Suite à un échauffement connu des grands sportifs, appelé « l’apéro », l’heure était à la fameuse raclette. La douce odeur de fromage s’est alors invitée dans nos assiettes pour le plus grand bonheur de tous (y compris l’estomac).

La convivialité du repas a rapidement pris place, permettant à chacun de raconter ses dernières anecdotes. Pour rester sur cette note, le temps est venu de la veillée. Finalement, les adultes ne sont que des grands enfants. Proposer une session « N’oubliez pas les paroles » était LA bonne idée. Entre Mariah Carey, Wham, et beaucoup d’autres, chacun a donné de sa personne dans l’objectif de laisser les autres sans voix.

Une fois l’estomac et les oreilles comblés, nous nous sommes dit au-revoir, avant de nous retrouver très prochainement pour de nouvelles aventures !

À suivre…

Louise, cheftaine louveteaux/jeannettes