Je m'engage chez les scouts ! - 19/06/22

Publié le 19 juin 2021 avec les mots-clés: Actualités, Mis en Avant, Témoignages

Cela fait de nombreuses années que je suis dans le mouvement Scouts et Guides de France.

Je l'ai découvert en tant que cheftaine jeannettes (filles 9/11 ans) quand j'avais la vingtaine... Puis c'est avec mes 3 enfants que j'ai replongé avec joie dans le mouvement ! D'abord comme parent référent pour les farfadets (6/8 ans) puis au sein de l'équipe de groupe (adultes accompagnant les chefs) avec pour mission de développer le site internet du groupe Vallée de Chevreuse.

Toutes ces années dans le scoutisme et je n'avais jamais fait ni promesse ni engagement !

Le déclic m'est venu lors d'un conseil de groupe (lieu d'échange entre chefs, équipe de groupe, chargés de missions...). Nous avons vécu un temps spi avec nos chefs (temps d'ouverture à la spiritualité et/ou à la religion chrétienne) au cours duquel, par maîtrise (chefs s'occupant d'une même tranche d'âge), nous avons reconnu et nommé ce que chacun apportait aux autres. Nous avons fait la même chose entre violets (responsables). Entendre de la bouche des autres violets ce qu'ils recevaient de moi, les qualités qu'ils percevaient..., ça a été un vrai choc... mais un choc positif ! Je me suis dit :
« Mais c'est vrai. Depuis toutes ces années dans le scoutisme, je m'y sens vraiment moi-même, je peux y laisser s'épanouir ce qui est beau et bon en moi et je peux le partager. Ça me fait grandir, ça m'enrichit et ça enrichit les autres. En partageant qui je suis, je me reçois moi-même des autres... »

M'engager aujourd'hui, c'est marquer enfin concrètement ce lien fort qui m'attache au mouvement scout, à ses valeurs, aux scouts de notre groupe Vallée de Chevreuse et à tous les scouts. C'est reconnaître que j'y ai une place, comme chacun. C'est en conseil de groupe que j'ai voulu vivre mon engagement, en présence de ceux avec qui je chemine depuis plusieurs années.

J'aime beaucoup le fait que le scoutisme est un MOUVEMENT. Et le mouvement, c'est la vie. Je retiendrai juste 4 mots pour en parler.

GRANDIR
J'ai été témoin pour moi-même et pour les enfants que j'ai pu accompagner que le scoutisme fait grandir. J'ai pu voir combien un regard bienveillant, l'attention à chacun, la confiance partagée, le vivre ensemble sont des moteurs puissants pour mettre et remettre debout, pour faire grandir, à tout âge. Le scoutisme est pour moi un lieu privilégié de croissance.

JEUNESSE
Ce mouvement est jeune, dynamique, joyeux. La jeunesse des chefs et des enfants est contagieuse. Je me sens emportée dans un grand mouvement de joie, de fête, de rêves, de jeux et d'imaginaire, d'audace... C'est risqué parfois car je peux me retrouver déguisée en nain disco à paillettes ou en super héros avec un slip magique, mais c'est tellement dynamisant ! Je suis émerveillée de voir chez les chefs tant de disponibilité, d'inventivité, de capacités d'écoute, de réflexion, de remise en question... Ces temps de partage m'enrichissent et me rajeunissent !

OUVERTURE
Pour moi, une grande force du scoutisme est d'ouvrir. En mettant au centre la vie et l'humain, ce mouvement nous ouvre à la nature, aux autres, à nous-même, à la question spirituelle et au divin. Vivre le scoutisme renforce en moi cette conviction profonde que nous faisons partie d'un tout. Ensemble, nous participons à l'avènement d'un monde plus humain, plus accueillant et plus respectueux des plus fragiles. Nous le vivons ensemble concrètement dans nos relations, dans les projets partagés, dans les temps de relecture... Nous apprenons à vivre la fraternité avec toute la Création.

FOI
Pour moi, c'est dans la foi au Christ que je vis mon engagement. Au cœur de la vie scoute, nous essayons de vivre l'Evangile, ça veut dire « Bonne Nouvelle ». C'est vraiment une bonne nouvelle de cheminer les uns avec les autres, que nous soyons croyant ou non. C'est une bonne nouvelle d'apprendre les uns des autres comment aimer et se laisser aimer tel que l'on est. C'est avec une prière attribuée à Saint François d'Assise que je voudrais terminer, prière qui résume bien pour moi, l'esprit du scoutisme :

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l'on ressuscite à la Vie. »

Un dernier mot : MERCI ! Merci à tous ceux qui m'ont entrainée dans cette aventure du scoutisme, qui m'y ont accompagnée au fil des années et avec qui la route se poursuit...

Sylvie, groupe Vallée de Chevreuse