Une petite flamme allumée à Blagnac

Publié le 9 janvier 2022 avec les mots-clés: Actualités, Mis en Avant

Après un premier trimestre de démarrage des activités farfadets sur Blagnac, il était important de pendre un temps d’évaluation et de mesurer ensemble le chemin parcouru. Le père Moïse nous a accueillis dans la salle paroissiale de Saint Martin du Touch et a ainsi participé à une partie de la réunion.

Dès le brise-glace, utilisant les cartes du Dixit pour se présenter, le ton de confiance et de profondeur de la discussion était donné.
Au lendemain de la messe de diffusion de la lumière de la Paix à Blagnac, des questions ont émergé : Comment accompagner mon enfant à cette célébration alors que moi-même je ne suis pas pratiquant ? Comment répondre à ses questions alors que je n’y connais rien ? Le père Moïse a accueilli ces questions avec bienveillance tout en rassurant les parents.

Le temps de l’évaluation sur le trimestre écoulé a permis d’approfondir les échanges. Chacun a pu s’exprimer sur ce qui a marché, ce qu’il faudrait améliorer et les besoins ressentis.

Des échanges sincères ont permis une discussion riche. Une belle dynamique est déjà présente, les parents sont globalement très investis et prennent du plaisir à se retrouver et à préparer les activités. Ils ont exprimé leur envie d’intégrer le mouvement et ses valeurs et de se former. Tout cela en ayant des rapports différents à la religion et des expériences du scoutisme lointaines ou inexistantes.
Il nous est difficile de vous rapporter la totalité de la discussion mais une chose est sûre c’est que ce soir-là : une équipe est née.

Ce temps s’est terminé par la lecture d’un texte de Khalil Gibran :

“Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ; Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.”