Témoignages

Chefs, cheftaines, responsables de groupe, chargés de mission... Ils témoignent de ce qui les pousse à être bénévoles au sein de l'association.

Voir les Témoignages :

Témoignage de Sœur Nathalie

Voici une information complémentaire sur l'AG des Scouts et Guides de France et le groupe de Sucy-en-Brie !! En effet, sœur Nathalie, une cheftaine de notre groupe y a témoigné.

Elle a participé virtuellement à une table ronde... nous avons la preuve en vidéo !

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous téléchargerez une courte vidéo de 1 min 15 s d'un poids de 4,2 Mo

AG 2017 - Samedi Après-Midi

Pour les curieux qui voudraient écouter l'ensemble de la table ronde, il vous faudra un peu plus de temps devant vous ! L'intervention de Nathalie a lieu à 4 h 51 min 36 s. Voici le lien sur youtube : Table ronde du samedi après-midi
 

Engagement et Promesse des Compas

Catherine et Françoise : Notre Engagement !

« S'engager » pour un adulte est l'équivalent de « Faire sa promesse » pour un jeune. C'est exprimer son adhésion aux valeurs du scoutisme énoncées dans la « loi scoute »

Et oui, nous avons enfin fait notre engagement !
Nous voulions, depuis plus d’un an, affirmer notre appartenance et notre croyance en les valeurs du scoutisme, mais nos fonctions de responsable de groupe et la COVID 19 ne nous en ont pas laissé le temps.
En septembre, une fois devenues Accompagnatrices Compagnons, nous avons eu un peu plus de temps pour préparer notre engagement. Nous avions une double motivation : notre envie personnelle de nous engager mais aussi notre envie de recevoir la promesse de nos compagnons !
Tout était organisé lors du 1er week-end en forêt des compas… nous faisions notre engagement et juste après, eux, faisaient leurs promesses… Mais ce virus a encore contrecarré nos plans…
Alors, nous ne nous sommes pas démontées et nous avons fait notre engagement selon les règles du confinement, en toute intimité : juste Catherine, Amaury, notre parrain et témoin d’engagement et moi.
Nous voulions un beau feu en forêt… nous nous en sommes inventé un !

Nous voulions, auprès de nous, ceux qui nous avaient aidés lors de notre parcours scout ainsi que nos jeunes compagnons… nous l’avons fait à trois !

En fait, l’important pour nous était de faire notre engagement !
Ce fut un moment intime et très fort et nous voulions partager nos paroles d’engagement avec vous.

Paroles d’engagement de Françoise

« Un jour, j’ai eu envie de mettre mon fils aux louveteaux pour les valeurs que j’y voyais en en parlant avec mon amie Anne C, à l’époque secrétaire du groupe, ses enfants, que vous connaissez tous Albine, Caroline, Joséphine et Louis, et les cousins d’Iwen, entre autre Pierre que vous connaissez aussi.

Et puis cette amie bienveillante, m’a un jour demandé de prendre sa place au sein du groupe en me disant : « Tu vas voir, ça va te plaire et ça ne te prendra pas trop de temps !!!! Et en plus tu vas bien t’entendre avec la nouvelle comptable (Catherine, ici présente) »

Et j’ai dit OUI je m’engage !

Oui à un monde que je ne connaissais pas !
Mais oui à des valeurs auxquelles je croyais. La solidarité, le partage, l’entraide, l’amitié, la valorisation de l’autre… Toutes ces choses qui font grandir nos enfants en leur donnant confiance, mais qui nous font aussi grandir nous, adultes.

Et puis un jour notre groupe n’a plus eu de responsable de groupe… Et là, avec cette comptable inconnue, qui était devenue une amie car effectivement on s’est très, très bien entendu (comme vous l’avez tous remarqué !), nous avons dit non, non le groupe ne peut pas fermer. Non, tous les enfants ne peuvent pas arrêter le scoutisme !

Alors là encore j’ai dit OUI je m’engage !

Nous avons relevé nos manches, aidées de Cécile et Bruno et de tous nos chefs, sans qui rien n’aurait été possible, et nous avons continué à faire vivre ce groupe et j’en suis fière !
Fière d’avoir osé accepter ce défi…
Fière d’avoir dépassé mes peurs, mes angoisses, mes limites…

Cette année, cette mission de responsable de groupe a pris fin, alors quoi faire ? Quitter le groupe ou trouver une autre mission… comme celle d’accompagnatrice compagnons !

Donc j’ai encore dit OUI je m’engage !

Je m’engage à accompagner un groupe de 8 compagnons, avec Catherine bien sûr, sur une route à découvrir et à créer ensemble.

Mais rien n’aurait été possible sans vous !

Alors devant vous, Oui je m’engage…

Je m’engage à continuer à respecter les valeurs du scoutisme…
Je m’engage à transmettre ces valeurs autour de moi…
Je m’engage à vivre selon ces valeurs…
Et surtout, je m’engage à ne jamais oublier ce que vous m’avez apporté et à continuer à vous apporter autant que possible…

Merci à tous

Françoise »

Paroles d’engagement de Catherine

Si nous n’avions pas été confinés, j’aurais commencé mon engagement de cette manière :

« J’ai choisi de prononcer mon engagement avec vous,

  • Vous, les compas avec qui je vais partager les prochaines années,
  • Vous, les chefs avec qui j’ai partagé plein de bonnes choses les années passées,
  • Cécile et Bruno qui sans eux les dernières années n’auraient pas eu la même saveur,
  • Françoise avec qui j’ai partagé tellement de choses et plus encore, que sa présence était plus qu’une évidence,
  • Et Salomé à qui je dois la chance d’avoir intégré ce mouvement !

L’histoire, mon histoire dans le scoutisme commence de manière la plus hasardeuse qui soit : une promenade sur la parcelle 67 pour cueillir du muguet avec Salomé, et ce jour-là il y avait un week-end campé, ce qui a donné l’envie à Salomé de faire du scoutisme.

On dit souvent que le scoutisme est une école de la vie, pour moi ça a été un véritable révélateur de personnalité, de sourire, d’épanouissement, d’échanges, de communication et de partage. Je suis arrivée dans un groupe qui m’a accueillie et m’a appris les valeurs du scoutisme : la solidarité, l’entraide, le respect, la confiance, la tolérance des valeurs qui me parlent.

M’engager, c’est comme me donner une règle de vie, un objectif, c’est agir de mon mieux pour y arriver.

M’engager c’est d’abord croire en moi, avoir confiance. Le défi, c’est la confiance, car seul celui qui croit en lui, peut oser croire en l’autre.
M’engager, c’est espérer.

On ne peut s’engager pour le moment présent, on s’engage toujours aujourd’hui, pour demain, ce qui implique d’être capable de se projeter dans l’avenir.

M’engager, c’est aimer. Aimer celle, celui et ceux auprès de qui je m’engage aujourd’hui. Je promets de donner de mon temps pour vous.
M’engager, c’est oser et oser c’est risquer.

M’engager, c’est aussi répondre aux principes fondamentaux de la méthode scoute, protéger la nature, savoir habiter autrement la planète.

Depuis ma courte expérience dans mon chemin entrepris chez les Scouts et Guides de France, je peux néanmoins dire que j’adhère complètement à ce mouvement.

Aider autour de soi et être vraie, mon engagement je le prononce aussi dans le prolongement de ma vie personnelle. C’est plus qu’un simple comportement, c’est un état d’esprit : être vraie, ne pas mentir, savoir vivre tout en restant la plus honnête possible mais aussi savoir arrondir les angles, savoir affronter les difficultés mais garder confiance et se dire « T’inquiètes, ça va le faire ! ».

Enfin m’engager, c’est aussi écouter et accepter les autres.

Mon engagement je le fais également car j’accorde une véritable importance à mon prochain rôle d’accompagnatrice compas, pour pouvoir recevoir, à mon tour, leurs promesses.

C’est prendre chacun d’eux en considération, être attentive à leurs envies, à leurs inquiétudes, répondre à leurs interrogations et leur donner envie aussi de me faire confiance.

Et enfin pour finir, je citerais Baden Powell qui a dit « la meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le donner aux autres »

Merci
Catherine »

Ce moment était important pour nous, mais n’aurait jamais été possible sans le groupe scout de Sucy, sans Cécile et Bruno qui nous ont aidées, guidées et soutenues et sans tous nos supers chefs !
Merci à vous tous !

La promesse des compagnons 1er temps

Malgré les contraintes du confinement, les compagnons 1er temps ont tenu à faire leur promesse en début d’année.
Ils sont deux groupes de 4 :

  • Sandra, Margaux, Thomas et Gabriele
  • Cyrielle, Salomé, Maxime et Antoine

Ils voulaient débuter leur année sur un nouveau chemin en renouvellent leur promesse scoute. Ils tenaient à s’exprimer sur le pourquoi de leur investissement au sein du mouvement, sur leur parcours, l’importance des valeurs scoutes dans leur vie quotidienne.
Lors de leur premier week-end dit « week-end katabole » chez les compagnons, ils ont organisé une veillée promesse. Bougies, chants et intentions de promesse étaient au programme…

De beaux moments pleins d’émotions :
• quand Gabriele a un mot gentil sur chacun de ses camarades,
• quand Maxime remercie tout le monde pour l’accueil qui lui a été fait ; et même s’il a commencé tard sa vie scoute, le scoutisme lui apporte beaucoup également dans sa vie personnelle,
• quand Antoine explique que, pour lui, les compas étaient une suite logique dans son parcours, que cette promesse lui permet de s’engager vis-à-vis de son équipe mais également vis-à-vis de Dieu qui fait partie des scouts,
• quand Salomé exprime sa joie d’être là parmi eux malgré son jeune âge,
• quand Cyrielle nous raconte ces camps préférés et l’importance pour elle d’être compagnon,
• quand Thomas nous dit que compagnons, c’était son but ultime et qu’il y est enfin, qu’il est grand car les compas c’est les grands,
• quand Margaux, la littéraire qui a fait un texte avec des rimes, était contente de partager ses moments passés aux scouts et elle sait qu’il y a encore de très bons moments à venir,
• et enfin quand Sandra, qui n’aurait pas dû écrire sa promesse au crayon de papier car juste avec les lumières des bougies c’est très compliqué à lire, elle voudrait poursuivre en apportant son aide et la bienveillance autour d’elle !

Que d’émotions, de rigolades parfois, le tout au milieu de beaux chants choisis avec soin.
Une belle veillée, de belles promesses…
Le début d’un beau chemin !

Françoise et Catherine

NDLR : la promesse des Compagnons a eu lieu avant le début du second confinement.

Premier week-end campé pour certains...

Le week-end dernier, la Peuplade était en forêt.

Pour certains, il s'agissait d'un premier week-end campé ! Les envoyés spéciaux du blog se sont rendus sur le terrain recueillir les premières impressions de quelques Louveteaux-Jeannettes au sortir de leur premier week-end et de leur première nuit sous tente.

Camper Premier WE

Morceaux choisis :

Journaliste : Tes impressions sur ton premier week-end ?
Noé : Bah... c'était un petit peu bizarre. J'étais pas trop habitué.
Journaliste : A quoi ?
Noé : De dormir dehors, en tente, dans la forêt.
Journaliste : Y a des trucs qui te génaient ?
Noé : Non
Journaliste : Ça t'a plu ?
Noé : Oui ça m'a plu.


Journaliste : Quelles sont tes impressions sur ta première nuit ?
Thibault : Ma première nuit, j'ai bien aimé parce qu'on discutait, on rigolait et euh c'est tout.
Journaliste : Vous étiez combien dans la tente ?
Thibault : Euh, je sais plus.... Je crois qu'on était cinq.
Journaliste : Tu as bien dormi ?
Thibault : Oui.


Nathan : Cette nuit, il a fait très très très froid, mon nez était congelé, je n'arrivais pas à dormir, je n'arrivais pas à fermer mon drap : c'était un peu la galère !
Journaliste : Les copains, ça a été ?
Nathan : Oui. Il y en avait un, Thomas, il arrêtait pas de ronfler. Dès qu'il se réveillait, il faisait plein de bruit.
J'arrêtais pas de me lever tous les une heure. J'arrivais pas à me rendormir après.
Journaliste : C'était bien quand même ?
Nathan : Oh oui très bien !
Journaliste : Tu as bien dormi ?
Nathan : Oh oui !


Journaliste : Dis moi tes premières impressions.
Manon : Bah c'était bien mais il faisait froid... et il y avait plein de bêtes.
Journaliste : Quoi comme bêtes ?
Manon : Il y avait des araignées, des fourmis, des sortes de mille-pattes, des trucs bizarres.
Journaliste : Et alors qu'est ce que tu as fait ?
Manon : Eh bien du coup, j'ai demandé aux chefs qu'ils entrent par l'ouverture de Solenn parce que moi j'avais mis la jupe sous le truc
et du coup j'avais pas très envie qu'il y ait encore des bestioles qui rentrent.
Journaliste : Et les bestioles, tu les as fait sortir ?
Manon : Bah je les ai écrasées.
Journaliste : Sinon tu as bien dormi ?
Manon : Oui... Enfin non car il y a Andréa qui avait envie d'aller aux toilettes. Elle m'a réveillée et j'ai dû aller aux toilettes avec elle.


Journaliste : Alors comment s'est passée ta première nuit. Tu as bien dormi ?
Maëlle: Oui. Il y a juste une fille qui s'est réveillée dans la nuit.
Journaliste : Elle t'a réveillée ?
Maëlle: Oui.
Journaliste : Ah !
Maëlle: Elle était en pleurs. Elle avait envie d'aller aux toilettes.
Journaliste : Tu l'as aidée ?
Maëlle: Oui. On est sorties. On est allées aux toilettes. Et puis les chefs nous ont donné des couettes parce qu'on avait froid.
Journaliste : Ah ! Un petit peu froid ?! Mais bien dormi quand même ?
Maëlle: Oui.


Journaliste : Tu as eu peur pour ta première nuit dans la forêt ?
Noé : En fait j'ai un petit peu peur du noir. Du coup, on a mis une petite lampe.
Journaliste : Magnifique ! Qui a eu cette idée là ?
Noé : Un petit peu tout le monde.
Journaliste : Et du coup tu as bien dormi ?
Noé : Oui.


Journaliste : Et sinon, comment s'est passé le week-end ?
Nathan : Le week-end s'est très très très bien passé !
Journaliste : Qu'est-ce que tu as fait ?
Nathan : On a cherché plein de bois, on a fait plusieurs activités, et puis on a appris des nouveaux jeux !
Journaliste : Qu'est-ce qui t'a le plus plu ?
Nathan : Aller chercher du bois !
Journaliste : Pourquoi ?
Nathan : Parce que d'abord on les amenait ici et c'qui était bien, on pouvait les couper avec la scie. Ça c'était très très très très bien.


Journaliste : Et ton premier weekend, qu'est-ce que tu en penses ?
Maëlle: Ben c'était bien parce qu'il y avait les bleus (NDLR : les scouts et guides).
Journaliste : D'accord. Vous avez fait quoi avec les bleus ?
Maëlle: Ben, ils se sont occupés de nous. Le midi, on a mangé ensemble, voilà.
Journaliste : Ça te donne envie de revenir ou pas ?
Maëlle: Oui.
Journaliste : Qu'est-ce qui t'a le plus plu ?
Maëlle: La nuit !
Journaliste : La nuit ? Même si tu as eu froid ? Pourquoi ?
Maëlle: Ben je ne sais pas ! (avec un petit sourire) C'était rigolo ! (rire)


Journaliste : Et sinon qu'est-ce qui t'a plu dans le week-end ?
Manon : Moi j'ai bien aimé dormir sous la tente.
Journaliste : Malgré les bêtes ?
Manon : Oui. Mais je m'en foutais, j'étais déjà dans mon duvet...
Journaliste : A part la nuit sous la tente, qu'est-ce qui t'a plu ?
Manon : Euuuuuuhhh .... mes amis ! Et le repas en équipage (NDLR : avec les scouts et guides), j'ai adoré le repas en équipage, avec les bleus
Journaliste : Et pourquoi tu as aimé ?
Manon : Parce que les chefs, ils nous voyaient pas..., ils nous voyaient mais on était beaucoup plus autonomes et en plus, quand Alice elle sifflait, c'était souvent pour les autres. Et ça c'était cool !


Journaliste : Et ton impression globale sur ton premier week-end ? Ça t'a plu ?
Noé : Oui
Journaliste : Ça t'a donné envie de revenir ? D'en refaire un autre ?
Noé : Oui
Journaliste : Qu'est-ce qui t'a le plus plu ?
Noé : Faire des soirées par exemple.
Journaliste : La veillée ?
Noé : Oui
Journaliste : C'était quoi ?
Noé : Où on fait des petits jeux, où on parle et tout ça.
Journaliste : C'était bien ?
Noé : Oui
Journaliste : Tu t'es bien amusé ?
Noé : Oui
Journaliste : Autre chose qui t'a bien plu ?
Noé : Tout ce qui est jeu ça m'a plu.


Journaliste : Qu'est-ce que tu as aimé dans le week-end ?
Thibault : J'ai bien aimé les jeux et quand on a monté la tente... et quand on a fait brûler des bâtons : on a mis des bâtons dans le feu et après, ça grandissait et tout.
Journaliste : D'accord. Faire le feu, tu aimes bien ?
Thibault : Oui
Journaliste : Qu'est-ce qui t'a le plus plu ?
Thibault : Les jeux qu'on a fait.
Journaliste : Est-ce que tu as envie de refaire un autre week-end ?
Thibault : Oui


Journaliste : Autre chose à rajouter ?
Manon : Non
Journaliste : Est-ce que tu as envie de refaire un week-end ?
Manon : Ben oui !


Bref, vivement le prochain week-end en forêt !

20170422_142552

Propos recueillis par Bruno, le "presque" journaliste du jour...

Une première rencontre avec le groupe !

Les chefs attirent des chefs....

Dans le courant de cette année, nos chefs louveteaux-jeannettes et scouts-guides ont invité des connaissances à venir découvrir notre groupe. Ainsi Lisa, Solenne et Aliénor ont découvert le scoutisme à Sucy-en-Brie, le temps d'une activité (journée Louveteaux-Jeannettes ou week-end de groupe).

Sur ces trois jeunes, deux n'ont pas de passé scout et découvrent à la fois le scoutisme et le groupe de Sucy-en-Brie.

Interviews croisées de ces trois jeunes adultes à la découverte du groupe…


- Pourquoi as-tu souhaité participer aux activités des SGDF ?

« Parce que j'aime la nature et les enfants, et la responsabilité donnée à ces derniers est, je trouve, autant enrichissante pour les jeunes que pour les chefs.»     Solenne

« Hélène m'a dit qu'il y avait une possibilité que je puisse participer aux SGDF et comme j'aime le contact avec les enfants et que je suis toujours à la recherche d'un maximum d'expériences dans l'animation, je me suis dit que c'était une bonne idée de venir voir comment ça se passait.»     Lisa

« Je suis venue car je suis compagnon dans le groupe SGDF de Châtillon et je voulais voir dans un autre groupe comment ça se passait. Je voulais également passer une journée dans son groupe (NDLR : celui de Bérénice) car elle m'avait dit que l'ambiance y était bonne et elle n'a pas eu tort !! J'ajouterai enfin que j'aime bien rencontrer d'autres personnes et ce fut le cas lors de ce week-end !»     Aliénor

 

- Comment s'est passée ta rencontre avec les autres chefs et cheftaines ?

« Très bien, je trouve que les chefs et cheftaines forment un super groupe, ce qui donne un bon esprit de groupe et crée de la complicité entre tous. De mon point de vue, cela crée une bonne ambiance de convivialité.»     Solenne

IMG_6231

« La rencontre avec les autres chefs et cheftaines s'est très bien passée. Certains sont très accueillants et c'était très agréable de faire leur connaissance. D'autres étaient plus timides mais je suis persuadée qu'ils sont très sympas aussi !»     Aliénor

« J'ai été ravie de rencontrer tous les animateurs, ils ont tous été très accueillants et m'ont très vite intégrée dans l'équipe. Je savais toujours exactement ce que je devais faire et ce fut donc une journée très agréable pour moi.»     Lisa

- Quelles sont tes premières impressions sur ta journée ou ton week-end ?

« J'ai beaucoup apprécié la journée. En effet les activités étaient  bien travaillées tout en étant en cohérence avec l'imaginaire que j'ai beaucoup aimé !»     Aliénor

 « J'ai envie d'y retourner ! Les jeunes sont géniaux, très éveillés, motivés et les chefs et cheftaines sont dans l'esprit de faire profiter les jeunes au maximum tout en appliquant la débrouillardise propre aux scouts.»     Solenne

« J'ai passé une bonne journée, tout avait déjà été prévu et on m'avait prévenue de ce qui allait se passer sur cette journée.»     Lisa

 

- Comment as-tu été accueillie par les enfants ? Par les autres animateurs ?

« J'ai été bien accueillie par les uns comme par les autres, tout le monde est très ouvert, et ils ont de toute façon l'air d'être très contents d'être là.»     Solenne

« J'ai été très agréablement surprise par l'accueil des enfants. J'appréhendais le fait que les enfants restent plus avec leur animateur habituel mais ils m'ont tout de suite intégrée et j'ai ainsi pu parler avec beaucoup d'entre eux.»     Aliénor

IMG_6693

« Les animateurs m'ont aussi très bien intégrée au groupe me laissant gérer certaines choses.»     Lisa

 

- Tes réactions face aux enfants, face aux réactions des enfants sur ton arrivée parmi eux ?

« Quand je suis arrivée, la cheftaine a réuni les enfants afin que je puisse me présenter et expliquer aux enfants ce que je faisais aujourd'hui avec eux. Cela m'a permis de trouver ma place facilement et donc de me mettre très à l'aise avec les enfants. Les enfants ont donc très vite compris ma place dans le groupe. »     Lisa

IMG_20170521_101619 IMG_20170521_101654

« J'ai eu l'impression durant les olympiades qu'ils étaient intrigués de voir une nouvelle personne mais, une fois le jeu lancé, ils avaient l'air content et de ne se soucier que de ce qu'ils pouvaient apprendre du jeu. Et pour le reste du week-end j'ai pu discuter avec certains mais je regrette de ne peut-être pas m'être assez impliquée avec les enfants du fait de la découverte du global.»     Solenne

IMG_6534 IMG_6561

« La rencontre avec les enfants s'est bien passée et ils s'attachent vite. J'ai trouvé l'ambiance relativement bonne.»     Aliénor

 

- Un dernier mot ?

« Je tiens à ajouter que durant ce week-end j'ai beaucoup appris des jeunes comme des chefs et cheftaines. C'était une expérience très enrichissante, merci ! »     Solenne


Merci à Aliénor, Lisa et Solenne pour ces moments passés au sein du groupe et pour cette interview.

Peut-être en reverrons nous une ou deux à la rentrée… ?

L'engagement d'une cheftaine

Bérénice, cheftaine louveteaux-jeannettes, a souhaité cette année « faire son engagement ». Cela fait maintenant 6 ans que le scoutisme prend une place importante dans sa vie. D'abord caravelle, puis compagnon et cheftaine, c'est tout naturellement qu'en tant qu'adulte du groupe elle a souhaité affirmer devant le groupe qu'elle serait fidèle aux valeurs scoutes tout au long de sa vie.

Elle a choisi Sandra comme marraine qui l'a guidée et suivie durant ses 6 années dans le mouvement. Et c'est à moi, Cécile, qu'elle a demandé de recevoir cet engagement. J'étais à la fois ravie et en même temps soucieuse d'être à la hauteur pour l'accompagner et faire de cet engagement, un temps fort qui lui corresponde et lui ressemble.

Elle a voulu vivre ce temps fort au coeur de la forêt, ce lieu dans lequel elle a de nombreux souvenirs de sa vie scoute avec le groupe de Sucy-en-Brie. Elle a profité du week-end de groupe (Sucyrque) pour rassembler des chefs et cheftaines, des pionniers et caravelles, des actuels compagnons, des ex-compagnons avec qui elle a fait équipe, mais aussi une amie scoute venue de loin pour elle et d'autres membres actuels ou anciens du groupe.

A la tombée de la nuit, quelques bougies placées en forme de croix scoute, une trentaine de personnes rassemblées et l'engagement peut commencer. Sandra a retracé l'histoire scoute de Bérénice. Elle était elle-même le premier contact de Bérénice avec le mouvement sur le stand des SGDF lors d'une journée des associations de la ville de Sucy. Elle a été ensuite sa cheftaine chez les pionniers caravelles, l'une de ses accompagnatrices chez les compagnons et, lors de cette soirée, fière d'être aux côtés de Bérénice en étant sa marraine d'engagement.

C'est à la lueur des lampes que les témoignages ont lieu, que nous chantons et que nous écoutons le texte "paroles d'engagement" où 5 appels sont lancés à Bérénice. En prononçant son engagement, elle manifeste sa volonté de répondre avec les Scouts et Guides de France aux différents appels :
Appel des enfants et des jeunes
Appel du scoutisme et du guidisme mondial
Appel à être des hommes et des femmes d'espérance, lucides et solidaires
Appel de Jésus-Christ
Appel d'un monde assoiffé de paix et de solidarité

Voici une partie du témoignage de Bérénice : "J’ai grandi et beaucoup appris grâce à mon parcours au sein des Scouts et Guides de France.
J’ai vécu des choses que je n’aurais jamais faites sans ce mouvement. J’ai appris à prendre des initiatives, j’ai grandi en prenant plus confiance en moi, j’ai eu la chance de partir à l’étranger, en Angleterre et en Norvège avec les Pionniers, puis le projet compagnon au Bénin, l’été dernier. Tout ceci m’a permis d’ouvrir les yeux sur ma vie et sur le monde.
J’ai reçu beaucoup en tant que jeune, et espère avoir pu à mon tour, en tant que cheftaine, faire grandir les louveteaux et les jeannettes.
"

Elle redit devant tous son engagement à travers ces paroles : « En communauté avec vous, aujourd’hui, je prends l’engagement d’agir au mieux pour œuvrer au bien commun, développer la fraternité humaine, accueillir le don d’amour de Dieu, contribuer à l’éducation selon la loi, l’esprit et la méthode du scoutisme. »

Juste après je lui remets l'insigne des Scouts et Guides de France que je lui accroche sur la poche de sa chemise.

Après ce temps solennel, celles et ceux qui le souhaitaient ont pu s'exprimer pour...

  • remercier Bérénice pour ce beau moment simple et vrai,
  • encourager les adultes du groupe qui n'ont pas fait cet engagement à y réfléchir,
  • souligner l'exemple qu'elle était ce soir-là, vis à vis des pionniers, caravelles et compagnons présents,
  • souhaiter à Bérénice que cet engagement ne soit pas la fin de sa route au sein du mouvement,
  • remercier Bérénice de ce rappel de leur propre engagement,
  • rendre grâce pour l'esprit scout et la bonne volonté à se mettre au service des jeunes de Bérénice,
  • témoigner de moments heureux vécus avec Bérénice,
  • ...

Nous avons terminé en chantant la prière scoute, puis le chant "le monde m'appelle".

Une bien belle fin de soirée en forêt... à laquelle je suis heureuse d'avoir participé.

Cécile