320 scouts ont nettoyé une zone d’intérêt écologique

Publié le 15 octobre 2018 avec les mots-clés: Actualités, Mis en Avant

Pour l’ONF, ils ont arraché les pins qui ferment le milieu et gênent certaines espèces animales à la Réserve biologique dirigée de la Plaine-de-Chanfroy.

Trois cent vingt jeunes en chemises bleues, rouges ou encore oranges, portant gants, scies et sécateurs et qui coupent des pins en forêt de Fontainebleau ? Ne criez pas au vandalisme ou au sacrilège ! Il s’agit de Scouts et Guides de France intervenus à la demande de l’ONF (Office national des forêts) dans la réserve biologique dirigée (RBD) de la Plaine-de-Chanfroy à Arbonne-la-Forêt !

« Sans entretien, les pins envahissent ces espaces qui se reboisent spontanément. Il referme le milieu et il y a le risque de faire disparaître des oiseaux. Les landes et pelouses qui composent cette réserve abritent une diversité biologique spécifique. Les nombreuses espèces protégées comme la pie-grièche écorcheur et l’alouette lulu y trouvent gîtes et couverts... », justifie Yann Nadal, de l’ONF.

C’est la huitième année que les Scouts et Guides de France consacrent une journée par an à intervenir selon les besoins de l’ONF. « Ça nous rend service. Enlever les jeunes pousses de pins, c’est beaucoup de travail en moins pour l’avenir. Et surtout, cela sensibilise les jeunes », assure Yann Nadal.

Cette année encore, les Scouts ont répondu présents. Ils sont 100% seine-et-marnais avec les groupes de Melun, Sénart, Fontainebleau-Avon, Yonne-Seine et Loing, ainsi que les scouts d’Europe de Fontainebleau-Avon... « Ils sont âgés de 6 à 18 ans avec des chefs ayant jusqu’à 25 ans. Ils sont venus nombreux », se réjouit Laurent Alamercery, coordonnateur de cette journée pour les Scouts.

Dès 9 h 30, ils ont coupé des branches, arraché des pieds et des jeunes pousses de pins, puis constitué des tas où ils ont jeté les résineux. Chacun reconnaît son groupe selon la couleur de sa chemise et de son foulard.

Mathilde, du groupe Yonne-Seine et Loing approuve : « On se réunit une fois par mois. Ici, c’est notre rencontre d’octobre. Trois cent vingt paires de mains pour couper les pins, ça rend forcément service ! »

Équipier de groupe à Melun, Nicolas estime presque normale cette action pour l’ONF : « On enseigne à nos scouts l’entraide, la solidarité, le partage, la nature. C’est important de participer à des événements comme celui-ci. »