Témoignages

Chefs, cheftaines, responsables de groupe, chargés de mission... Ils témoignent de ce qui les pousse à être bénévoles au sein de l'association.

Voir les Témoignages :

Vincent

"J'avais des appréhensions avant de devenir bénévole. Mon plus gros à priori était par rapport à la religion. Je ne suis pas croyant, je ne savais pas si ça pouvait me correspondre et je ne me sentais pas d’animer des jeunes s’il fallait absolument être croyant. Mais, j'ai tenté l’aventure pour découvrir quelque chose de nouveau et faire des rencontres. Je me suis rendu compte que je partageais les valeurs de l’association car elle est ouverte à tous. Tout le monde peut participer, peu importe l’âge, la religion ou la culture ; chacun est bienvenu à partir du moment où il en a envie. Aujourd'hui ma mission bénévole m'apporte beaucoup sur les plans personnel et professionnel et je me vois bien continuer."

Camille

"Ce qui fait la richesse du scoutisme c'est cet échange permanent entre les chefs et les jeunes. On vit tellement simplement qu’on se concentre sur l’humain et pour moi c’est ce qu’il y a de plus important. On dort sous tente, on cuisine au feu de bois, c’est parfois difficile, mais on est là, entre nous, et c’est tout ce dont on a besoin. A partir du moment où tu mets ta chemise et ton foulard, il y a des barrières qui tombent, les choses deviennent plus simples. Les moments les plus forts du scoutisme sont ceux où l’on se surpasse. Par exemple, le soir de la première journée en autonomie, les jeunes étaient fatigués, mais malgré ça, ils sont repartis le lendemain, toujours aussi motivés et fiers d’eux."

Alix

"Je suis devenue cheftaine car je voulais faire une activité utile et surprenante. Et de fait, je vis des aventures hors du commun. J'apprends à prendre des responsabilités, à me débrouiller avec presque rien et à improviser ! Etre chef, je pensais que c'était juste « s'occuper des plus jeunes. Finalement c'est aussi leur apprendre à grandir, à vivre ensemble et à se dépasser. Mon meilleur souvenir en tant que cheftaine, c'est la semaine d'itinérance à vélo et en péniche que l'on a fait avec les pionniers-caravelles en Camargue. Les jeunes étaient à fond dans leur projet et ont fait preuve d'une grande solidarité et de détermination."

Mathieu

"En tant que chef, j'ai appris à organiser des projets, un budget, à encadrer un groupe de jeunes mais aussi une équipe de chefs. Cela m’a beaucoup aidé dans mes études et pour préparer mes oraux de concours car j’ai appris à m’adapter et à me surpasser en ne m’arrêtant pas à ce que je sais faire. Chez les scouts, on développe ses compétences autrement et, au niveau personnel, on vit des temps forts avec des personnes différentes. Cela permet de construire sa personnalité à un âge où l'on doit souvent chercher à définir ses points de repères."

Yann

"Je tiens particulièrement à transmettre 2 choses aux jeunes dont j'ai la responsabilité. D’abord l'autonomie : j'essaie de leur dire que je suis là pour eux tout en les aidant à grandir et à se prendre en main. Je tiens aussi beaucoup à développer vivre ensemble entre les filles et les garçons. A cet âge, ils aiment bien rester chacun à part, ils ne se mélangent pas trop. J’essaie donc de souder le groupe, de les faire travailler et jouer ensemble, de ne laisser personne de côté."

Ariane

"J'ai été invitée sur un camp d'été et j'ai découvert un monde surprenant. J’avais pas mal de clichés sur le scoutisme, qui ont été déconstruits et ça m'a tellement plu que j'ai voulu continuer. Par le bénévolat et la transmission, j’ai trouvé le sens que je voulais donner à mon rôle d’animatrice. Les enfants, contrairement à un cadre d'animation classique, te voient comme un modèle et la relation est beaucoup plus forte. Etre cheftaine c'est donner un cadre aux jeunes dont tu t'occupes : avoir un programme, avec des jeux, des temps d'expression, d'introspection. C'est aussi être là tout simplement, être un appui : quand un enfant vient me poser une question profonde je suis souvent perturbée parce que je ne sais pas forcément y répondre. Mais juste le fait qu'il vienne me la poser, qu'il décide de venir me parler à moi de quelque chose qui le prend aux tripes, je trouve ça génial."

Morgane

"Ce sont des parents responsables de groupe qui m’ont invitée à me joindre à l’aventure car je venais souvent faire du baby-sitting chez eux. J'ai été frappée par l’esprit d’équipe qui existe dans le groupe d’animateurs, par leur volonté de transmettre aux enfants le goût de l’entraide, et de leur apprendre à vivre ensemble, à se respecter et à être tolérant. Le rôle d’un chef ou d’une cheftaine, c’est d’accompagner et aider les jeunes à grandir et les moments d’échanges que l'on vit sont aussi très enrichissants pour moi. Ce qui compte, c’est d’avoir donné le meilleur de nous-mêmes et d’avoir fait de notre mieux, comme le dit la fameuse phrase scoute !"

Quentin

"Être chef, c’est être la personne qui fait rêver les jeunes, qui n’a pas peur d’organiser des grands jeux de folie, de monter des projets, de rencontrer de nouvelles personnes et de rire beaucoup. Dans ma vie de tous les jours, le scoutisme m’apprend à me surpasser, à être à l’écoute des autres et à savoir me remettre en question. Les moments forts que j’ai vécus au sein du scoutisme me permettent de toujours rebondir, même dans les moments les plus difficiles. Le scoutisme m’apporte beaucoup dans ma vie professionnelle : gestion de projet, travail en groupe et pilotage d’équipe. Ma position de chef m’a donné confiance en moi et m’a permis de comprendre le sens de l’engagement. Pour finir, rien ne vaut le bonheur d’un jeune qui te dit « Ouah ! C’était trop swag ! » !"

Ophélie

"L’année dernière j’ai passé mon BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) avec les Scouts et Guides de France. J'ai découvert le scoutisme lors d’un week-end d’essai et ça m'a tout de suite emballée ! A la rentrée suivante, je suis devenue cheftaine louveteaux jeannettes. Ça fait du bien d’être à l’extérieur, de sortir de la ville, de se retrouver dans la nature pour déconnecter. Souvent, quand je parle à des amis du scoutisme ils me disent que ça ne les intéresse pas parce qu’on dort en tente. Moi aussi je pensais ça… et je me suis rendue compte que c’est génial de dormir dans la nature. Camper, ça permet de sortir un peu de son confort et de voir que nous n’avons pas tout le temps besoin de nos gadgets."