Les comparses en Bolivie : "Le scoutisme nous rapproche"

Publié le 18 octobre 2022 avec les mots-clés: Témoignages

Parlez-nous un peu de votre projet :

Baptiste : Nous voulions aller apporter notre soutien à des familles en difficulté, mais aussi nous ouvrir sur le monde, découvrir une autre culture. Nous avons decidé de partir en Bolivie pour soutenir la fondation Nuqanchik.

Jules : On est arrivé sur les hauts plateaux boliviens avec des familles parlant un peu espagnol, mais surtout queshua. Des familles quittant la campagne pour aller dans la ville de Cochabamba.

Juliette : Tout de suite, on a eu le choc des cultures, la confrontation à la pauvreté et au manque d'éléments essentiels à la vie, comme l'eau.

Jean-Nicolas : On a trouvé notre rythme, aidé au travail des mères de famille pour la conservation des aliments.

Juliette : Et les enfants qui étaient en vacances étaient demandeurs d'activité ! On leur a fait decouvrir l'origami.

Jules : On est également allé faire du terrassement pour les jardins irrigués.

Baptiste : C'était de l'échange de services, de cultures. Il y a même eu une fête avec les bénéficiaires de l'aide de l'association.

Jean-Nicolas : Nous avons également rencontré les scouts Boliviens.

Juliette : A l'autre bout du monde, on se rend compte que le scoutisme nous rapproche, c'était juste génial !

Jules : Pendant le camp franco-bolivien, on n'a jamais autant parlé avec les mains et les sourires. On a même échangé nos techniques de danse !

Merci pour ce temoignage, nous avons hâte d'avoir votre restitution !